211 Criminal Crips

if u Crip throw it up. BK
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire des Crips.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OG Gucci
Original Gangsta
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Histoire des Crips.   Mar 27 Oct - 14:06

Histoire des Crips


Les Crips constituent l’un des gangs originaire de South Central Los Angeles, sur la côte ouest des États-Unis. Constitué principalement d'Afro-américains, il est créé en 1971 par l'association de plusieurs gangs. Les Crips sont l'un des plus violents gangs des États-Unis. Le nombre de membres est estimé entre 30 000 et 35 000. Après le regroupement des divers gangs de rue, les Crips appartiennent à la Folk Nation, opposés aux gangs appartenant à la People Nation. La montée en puissance de ce gang a provoqué, en réaction, l'alliance de plusieurs gang rivaux sous la dénomination de Bloods.

Les Crips ont une identité visuelle basée sur la couleur bleue. Comme la plupart des gangs de rue, les Crips sont marqués par une forte conscience de groupe voire une idéologie. Cela s'illustre bien dans le contenu des graffitis et des tatouages que portent leurs membres. Les gangs Crips ont même créé leur propre pas de danse : « the crip-walk » (signifiant : la marche des crips), ancêtre du « C-Walk » (Clown Walk).

Aussi quelques rappeurs connus furent membres des crips comme Eazy-E, Snoop Dogg, Coolio ou encore Young Jeezy.

Il y a énormément de gangs affiliés aux Crips mais comme ils ont l’habitude de se battre entre eux aussi bien qu’avec les autres gangs, ceci compense cela. Il y a plusieurs Crew dans les Crips dont les OGC (Original Gangster Crips).

Le gang des Crips est fondé en 1971 par Stanley Tookie Williams et Raymond Lee Washington.

Raymond Lee Washington, un étudiant de 15 ans de l'école secondaire Fremont, lance ce qui deviendrait plus tard un groupe connu sous le nom de Crips en 1969, après que beaucoup de bases de pouvoir des Black Panthers aient été éliminées, comme celles d'autres groupes prônant le pouvoir aux Noirs à Los Angeles. Raymond Lee Washington, qui était trop jeune pour participer au mouvement des Black Panthers pendant les années 1960, décide de fonder son propre groupe. Avec quelques amis, ils se réunissent près de l'école secondaire Fremont de la 78e rue. Les Crips sont formés à partir du gang Slauson qui détient une partie du territoire du Cribs Hood. Les Slauson se battent alors activement contre les Spook Hunters du côté de South gate. Puis, les premiers gangs à apparaître sont les Gladiators, les Andiasors, les Slauson et les Whit fance.

En 1968, les Baby Avenues arrivent dans la ville de Compton et s'installent dans Creeb Baby Street. Leur 1er slogan est « From the craddle to the Grave » (« du berceau au tombeau »). En 1970, les Baby Avenues West dirigés par le jeune Raymond Lee Washington rencontrent le leader de Baby Avenues East side, dirigé par Stanley Tookie Williams. Raymond Lee Washington décide d'unir les deux moitiés du quartier. Les Baby Avenues ne se considèrent pas encore comme un gang mais comme une organisation pour soutenir le neigbourhood (voisinage) : l'intention des Crips initiale était de continuer l'idéologie révolutionnaire et d'agir comme des leaders communautaires et des protecteurs de leur voisinage, d'où le nom de Crips (Community-Report-Introduction-Population-Service). Au départ les Crips n'étaient donc pas un gang.

Lorsque les afro-américains envoyés à la guerre du Vietnam reviennent dans leur quartier, celui-ci est occupé par des gangsters blue dont le cri de ralliement est Crip or die ; alors, en réaction au changement, les soldats revenus de la guerre décident de fonder les Blood Brothers (« Frères de Sang »), comme ils l'avaient fait au Viêtnam. Les Crips abandonnent alors toute visée d'aide sociale envers la communauté pour se concentrer sur leurs nouveaux ennemis, eux aussi afro-américains, les Blood Brothers.

Durant l’été 1972, les Crips de Compton et les Pirus entrent en conflit. Les Pirus sont moins nombreux et les Crips l’emportent. Les Pirus se tournent alors vers les Lueders Park Hustlers pour leur demander leur aide. Ceux-ci acceptent et une rencontre est organisée sur Piru Street. Comme les Crips avaient tué un membre des L.A. Brim au début de l’année, les Pirus leurs demandent également de se joindre à eux. Les Denver Lanes et les Bishops sont également présents au rendez-vous.

En 1980, le crack arrive par les Pantucos Latinos dans les quartier de Los Angeles. Les jeunes membres de gangs, depuis la création des Blood Brothers, se livrent une guerre sans merci : les Bloods prennent d'assaut Piru Street pour y implanter leur commerce de crack. En réaction, les Crips décident de se lancer eux aussi dans le commerce de cette drogue, ce qui aggrave encore la situation de rivalité. En 1982, une branche se sépare des Crips, les Rollin, et ses membres se retournent contre leur ancien gang. À l'époque, la région de Los Angeles compte environ 30 000 membres de gangs et en 1982, les gangs commencent à vendre énormément de stupéfiants. Le crack devient la nouvelle drogue en vogue et les membres des gangs ramassent des milliers de dollars chaque nuit en la vendant. Le marché de cette drogue crée une nouvelle source de rivalité entre les deux grands gangs.

Le nombre d'homicides augmente chaque année de 1985 à 1992 mais après les émeutes de 1992, les chiffres se stabilisent. En effet, en 1992, les habitants de Piru Street et les Crips décident de conclure une trêve à l'occasion des émeutes de Watts, provoqués par le passage à tabac d'un jeune conducteur noir par des policiers de la ville. En 1998, on recensait environ 150 000 membres de gangs dans la région de Los Angeles. On peut aussi se rendre compte que le nombre d'homicides attribués à la guerre des gangs est en baisse avec seulement 399 en 1998, comparés aux 805 de 19951.

En 2005, Stanley Tookie Williams s'exprime depuis le couloir de la mort pour dire aux Crips et aux Bloods de cesser les combats. S'ensuit une accalmie passagère mais la guerre n'est pas finie pour autant.

Aujourd'hui il y a à peu près 274 gangs rattachés aux Bloods et aux Crips dans la région de Los Angeles. On peut également les trouver maintenant dans tous les États-Unis, dans les caraïbes (d'où la plupart de ces membres sont originaires) ainsi que dans certaines villes canadiennes comme a Montréal où ils se livrent une guerre acharnée pour le contrôle des territoires, ils sont surtout situés dans l'est de l'île de Montréal, mais aussi à Laval, à Longueuil, à Terrebonne, etc...et il y en a même parfois en Europe, ceci parce que certains des membres des gangs ont émigré de Los Angeles vers ces villes mais aussi parce que certains des jeunes de ces villes ont imité la culture gangsta de Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://211-criminal-crips.forumrpg.org
 
Histoire des Crips.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National
» Pourquoi l'histoire et la déco de PiB ne collent pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
211 Criminal Crips :: Crips In Real Life :: Les Bases-
Sauter vers: